Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                                                           

                                       le groupe hysope  
                     



  

Présentation

  • : hysope groupe de musique traditionnelles de dordogne
  • hysope groupe de musique traditionnelles de dordogne
  • : Site des musiciens occitans du Périgord (Dordogne France) HYSOPE groupe de musiciens occitans du Périgord Norbert Pasquet et Guy Beylat sont les membres fondateurs D'hysope, en 1980 depuis hysope, se produit, en Dordogne, aquitaine, France Louisiane.....ect radio/france : radio bleu, France musique, FR3, fr2, M6 Radio-Louisiane, plusieurs tv de Louisiane, RTBF de BELGIQUE
  • Contact

compteur

Recherche

LE FORUM D'HYSOPE

  groupehysopedordogne.meilleurforum.com

11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 05:23

Et puis, aujourd'hui dimanche, un nouveau clip apparaît (pas avant 18 heures sur les réseaux sociaux), avec des images de Toulouse et du Tarn-et-Garonne, sur un air de bluegrass rafraîchissant, banjo et guitare convaincants. C'est : «Oh ! Dites-moi, qui choisir comme Président ?» de Claude Sicre et Fabulous Bluegrass Carcinòl Band, avec à la guitare Freddy Koella, l'ex guitariste de Bob Dylan et accompagnateur de Francis Cabrel, et au banjo, le Revélois Fred Simon. «Ma fille m'a offert ce morceau de bluegrass pour mon anniversaire, ça m'a plu, raconte le troubadour toulousain, je l'ai chanté, les paroles me sont venues naturellement : «Je suis qu'un pauvre bougre/Un pauvre petit blanc/Qui aime bien le rouge/Et l'herbe bleue de son champ/Je voudrais que ça bouge/Mais je vois pas comment/Je vais voter en touche/Si rien de convaincant (refrain :)Oh ! Dites-moi, qui choisir comme Président ?».

Je suis en train de faire mon nouveau disque, cette chanson n'était pas prévue au départ. La musique m'a fait penser à ces petits blancs du Sud des États-Unis, les Rednecks, catégorie humaine la plus moquée là-bas, et au film «O'Brother» des frères Coen. J'ai eu envie de défendre les gens de la base que radio, TV, élites regardent avec condescendance, voire mépris. C'est une critique contre le centralisme de l'esprit, la coupure entre élite et peuple qui caractérise notre démocratie pyramidale. Comme Félix Castan, je préfère la «nation amphithéâtre» où tous peuve

Partager cet article

Repost 0

commentaires